Boutique Biologiquement.comLe Baobab, arbre bouteille d’Afrique

  Posté par baomix       1 commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]
L’arbre bouteille

. La botanique
. Origine du nom Baobab
. Tout un symbole
. Longévité record
. Tout est utile dans le BAOBAB
. Propriétés nutritionnelles et médicinales
Botanique

Le baobab fait partie de la famille des Bombacaées.
Il existe 8 espèces de baobabdont une seule commune et endémique aux savanes africaines:Adansonia Digitata Linn.
A Digitata L. a orienté son choix vers des animaux nocturnes pour assurer sa pollinisation: chauve-souris etlémuriens.
Maladies et insectes nuisibles : aucun

Famille: Bombacacées
Type de sol : Ordinaire, drainé, neutre à calcaire
Origine : Afrique, Madagascar,Australie
Humidité du sol : Normal à sec
Couleur des fleurs : Blanches
Type de végétation :Vivace rustique
Floraison : Mai à août
hauteur : 3 à 25 m
Feuillage : Tombe en saison sèche
Tronc : Jusqu’à 12 m dediamètre

Le Baobab ne se contente pas de collaborer avec les mammifères que pour la pollinisation de ses fleurs.
C’est aussi sur eux qu’il peut compter pour disperser ses graines et bien évidemment lui donner l’aire de répartition qu’on observe aujourd’hui. Son fruit, que l’on appelle en français “pain de singe” porte le nom d’un de ses essemeurs, mais quantité d’autres le consomme.

Primates
. Homme (Homo sapiens) : c’est probablement en observant les autres mammifères que celui-ci vint a en avoir à peu près les mêmes utilisations (consommer ses fruits, ses feuilles, s’en servir d’abri) et le déplacer avec lui
. Babouin (Papio spp.) : il est tenu pour responsable de l’installation de Baobabs isolés, surplombant ces collines rocailleuses qui constituent souvent leur habitat.

Proboscidae
Éléphant (Loxodonta africana) : si il lui arrive parfois de s’égarer en machouillant la pulpe du tronc, après l’avoir délicatement mise à nu à grand coups de défenses, il n’en dédaigne pas les fruits et offre à ses graines un douillet matelas de fèces d’où jailliront plantules bien replètes.

Origine du nom BAOBAB

Appelé l’arbre magicien, l’arbre pharmacien ou encore l’arbre de la vie, le nom Baobab provient du nom arabe “bu-hibab”, (le fruit aux nombreuses graines).
Le plus ancien et célèbre se trouve à Shiramba le long du Zambèze, âgé de 2 000 ans, il a été vu par Livingstone.

Tout un symbole

Cet énorme et puissant symbole qui semble unir le ciel à la terre, est extrêmement important pour les humains et les animaux dans les régions sèches de l’Afrique.
Il offre protection et fournit de la nourriture, des vêtements et des médicaments ainsi que les matières premières pour de nombreux objets utiles.
Comme en témoignent les dizaines d’années de recherche dans le monde entier, ainsi que la médecine traditionnelle africaine, toujours pratiquée aujourd’hui, le baobab permet de rééquilibrer et de restaurer les fonctions principales du corps et de la peau, apportant bien-être et énergie

Longévité record

Habituellement solitaire, ce géant parmi les plus anciens de notre planète atteint facilement 20 mètres de haut et 12 mètres de diamètre.
Il vit normalement environ 500 à 1000 ans, mais on pense que certains arbres vont jusqu’à 5000 ans.
Il pousse tout seul, souvent dans le désert rocheux, anime le paysage avec son port inhabituel et extraordinaire: un immense tronc et des branches coniques qui ressemblent à des racines pointant vers le ciel.
La pulpe et ses vertus

La partie la plus importante de ce plant généreux est sans aucun doute la pulpe de fruit grâce à ses vertus nutritionnelles et thérapeutiques

Tout est utile dans le baobab

Les graines pour l’huile, les fruits pour faire une boisson, les feuilles en légume
Le tronc au bois spongieux, peut contenir 90 000 litres d’eau, c’est un véritable réservoir.
Des graines est extraite une huile alimentaire, elles sont consommées grillées et remplace le café.
Riche en phosphate, elles sont utilisées pour la fabrication de savons et d’engrais.
La pulpe des fruits est utilisée pour la confection de boissons, riches en vitamines B1/ C et de sauces
La feuille de baobab riche en protéines et minéraux (calcium, de fer, du potassium, du magnésium, du manganèse, du phosphore, et du zinc) se consomme bouillie. Elle sert de fourrage pour le bétail durant la saison sèche.
L’écorce fibreuse sert à confectionner cordes et cordages. Le Baobab à la particularité de pouvoir régénérer cette dernière.
La sève, rentre dans la fabrication du papier.
Les jeunes pousses et les racines des jeunes plants, sont consommées comme des asperges.
Propriétés médicinales: dans la médecine traditionnelle africaine,

La pulpe pour combattre la diarrhée, la dysenterie, la variole et la rougeole. En décoction, elle est emménagogue et anti-diarrhéique
Les feuilles sont utilisées comme anti-diarrhéique, fébrifuge, anti-inflammatoire et anti-filarien.
La poudre de feuilles séchées est antianémique, antirachitique, tonique, émolliente, antiasthmatique et antirhumatismal.
L’écorce est fébrifuge et anti-inflammatoire pour le tube digestif.

Le BOABAB, encore appelé l’arbre nourricier ou l’arbre pharmacien
•Anti-oxydant
•Source de nutriments
•Prébiotique
•Anti-diarrhée, anti-dysenterie, anti-constipation
•Source de fer biodisponible
•Anti-inflammatoire, analgésique, anti-pyrétique
•Hépatoprotecteur

La pulpe peut fournir jusqu’à 300 mg de vitamine C pour 100 grammes, soit l’équivalent de six à sept fois celle contenue dans une orange.
La vitamine C aide à l’absorption du fer et du calcium par l’organisme.
Sa teneur en calcium est 2 à 3 fois plus importante que celle du lait.
En Afrique,  la pulpe est utilisé comme un substitut du lait pour les bébés.
Le fruit contient également des quantités appréciables de vitamines essentielles telles que la riboflavine (vitamine B2), pour le développement optimal et le maintien de l’intégrité des cellules nerveuses, de la peau et des yeux.
De la vitamine PP ou B3, importante pour la régulation de nombreuses fonctions métaboliques.
Des fibres alimentaires (22%) non solubles permettant de réduire la constipation et la surcharge pondérale en induisant un sentiment de satiété, ce qui peut être exploité dans une alimentation en énergie limitée.
Des fibres alimentaires solubles (22%), utiles pour la prévention de la diarrhée et la stimulation du système immunitaire avec l’apport de propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et antipyrétiques.
Sans gluten, présente une activité anti-oxydante hydro et liposoluble permettant de prévenir ou de lutter contre la formation de radicaux libres.

Une pensée sur “Le Baobab, arbre bouteille d’Afrique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *