Boutique Biologiquement.comDécouvrez pourquoi Baomix va vous permettre de redonner souplesse et luminosité à votre visage !

  Posté par baomix.com       4 commentaires
[Total : 5    Moyenne : 3.2/5]

 

Une peau de jeune fille et un teint de pèche grâce à Baomix
Une peau de jeune fille et un teint de pèche grâce à Baomix

Sa richesse en vitamines, minéraux, acides aminés fait de Baomix un excellent régénérant cutané. Les minéraux comme les vitamines sont essentielles au bon fonctionnement de notre organisme, de l’intérieur comme de l’extérieur, ils participent à l’équilibre naturel de la peau et de la flore intestinale.

Du fait de sa teneur équilibrée en antioxydants hydrophiles (vitamine C, flavonoïdes) et lipophiles (vitamine E, bêta carotène, acide alpha linoléique), la pulpe du fruit de baobab est un véritable antioxydant global. Baomix protège donc des attaques des radicaux libres toutes les structures cellulaires et lutte ainsi contre le vieillissement.

Parmi les vitamines contenu dans Baomix, la pulpe de baobab, la vitamine A en relançant le métabolisme cellulaire va aider à la réparation des peaux lésées, sèches ou âgées. Les vitamines B vont assurer une bonne régénération des cellules souches de la peau tout en régulant les fonctions métaboliques. La vitamine C et la vitamine E vont intervenir dans la synthèse du collagène (le collagène est une protéine du derme qui soutient la peau lui donnant ainsi un aspect ferme) tandis que La vitamine F, ou acide linoléique, qui est composé d’acides gras polyinsaturés va permettre d’assurer une hydratation parfaite et une protection des tissus. La vitamine F permet aux cellules de l’épiderme de retrouver toute leur tension en eau en diminuant leur imperméabilité, elle augmente la résistance de la peau face aux agressions extérieures.

Baomix, la pulpe du fruit du baobab est aussi riche en minéraux, calcium, phosphore, zinc et acides gras essentiels qui sont indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, ils participent à l’équilibre de la peau.

Ces composants contribuent en effet à la régénération et à la protection de l’épiderme, ils assurent sa teneur en eau et favorisent la microcirculation. Vous trouverez notamment le zinc (0,64mg/100gr) qui a la propriété de stimuler la synthèse du collagène. De plus le zinc est reconnu pour réguler la production de sébum et ainsi éviter les problèmes de peaux grasses tandis que le manganèse (0,6-0,9mg/100gr) est un est antioxydant qui agit contre les signes du vieillissement cutané.

Baomix aidera ainsi votre peau à retrouver son élasticité et sa luminosité. C’est un moyen naturel de retrouver un teint de pèche et une peau de jeune fille.

Pensez aussi à boire beaucoup, une bonne hydratation de l’intérieur est la base pour conserver une peau tonique et lumineuse.

Baomix peut être utilisé en masque instantané, il suffit de mélanger une petite quantité de poudre  avec un peu d’eau minérale de façon à obtenir une pâte facile à appliquer sur le visage. Appliquez ainsi la pâte sur le visage pendant 10 à 15 min 3 fois par semaine et rincer à l’eau claire. Pour parfaire votre soin vous pouvez vous masser le visage avec un peu d’huile de baobab qui va continuer à hydrater votre peau en profondeur. Pour celle qui aime réaliser leurs propres cosmétique, vous pouvez introduire Baomix dans vos savons, pommades ou autre préparations cosmétiques.

Boutique Biologiquement.comLE BAOBAB, UN ARBRE ÉTONNANT ET NOURRISSANT AU FANCY FOOD SHOW

  Posté par baomix.com       1 commentaire
[Total : 1    Moyenne : 3/5]

Récemment, un chef qui développe des recettes pour des géants de l’alimentation tels que Kraft et General Mills était abasourdi après avoir analysé une poudre de couleur crème qui lui avait été fournie par le Centre pour le Commerce en Afrique de l’Ouest de l’USAID.

« C’est peut-être le produit naturel le plus extraordinaire sur le plan nutritionnel que je n’aie jamais vu. » a-t-il affirmé.

LE BAOBAB, UN ARBRE ÉTONNANT ET NOURRISSANT
LE BAOBAB, UN ARBRE ÉTONNANT ET NOURRISSANT

Il avait découvert le baobab qui est appelé à juste titre un super fruit.

Le baobab qui a cinq fois plus d’antioxydants que la grenade et sept fois plus de fibres que les principaux super fruits tels que l’acaï et la baie de goji, a commencé à faire bonne impression aux marques qui recherchent des ingrédients fonctionnels, sains et délicieux.
Les possibilités se déclinent à l’infini. Un chocolatier artisanal a mentionné des résultats intéressants.

« Nous utilisons le fruit du baobab dans une truffe que nous appelons Le Petit Prince, » a indiqué Leslie Berliant, fondateur de Le Marais Chocolat, une entreprise bio/commerce équitable, basée en CA, spécialisée, dans la fabrication de truffes au chocolat. La truffe a été un succès.
« Je voulais utiliser le baobab en raison de son folklore et de ses propriétés nutritives » a-t-elle ajouté. « Mais en fin de compte la saveur est ce qui importe le plus à nos clients, c’est ce qui m’a convaincu. »

Le fruit du baobab a une saveur douce et acidulée que l’on peut comparer à celle d’un sorbet à la pamplemousse.

« Une fois que vous le goûtez, il parle de lui-même » a affirmé Dave Goldman, fondateur de Atacora Essential, un fabricant de produits à base de baobab au Bénin qui a récemment tissé des liens avec plusieurs marques de produits alimentaires naturels intéressées lors du Natural Products Expo.

Cette année, 15 entreprises africaines de fabrication de produits alimentaires spécialisées exposeront leurs produits lors du plus grand salon de l’alimentation et de la boisson en Amérique du Nord. Pour ce qui est de la commercialisation des produits de qualité, le succès repose sur l’emplacement et le moment choisi. Le Fancy Food Show qui se déroule du 16 au 19 juin vous propose les deux –et crée des grandes opportunités pour les fabricants de produits alimentaires africains de tisser des liens avec les plus importants acheteurs au monde.

Alors que le ralentissement économique a nui au secteur de la restauration, les consommateurs continuent d’apprécier la cuisine de luxe, de qualité. Selon le rapport de Mintel sur l’état du secteur des produits alimentaires spécialisés, les ventes de produits alimentaires spécialisés dans les magasins de détail y compris les supermarchés traditionnels et de produits naturels et spécialisés ont augmenté de 12% au cours de la période allant de 2008 à 2012, passant à près de 56 milliards de dollars.

Les consommateurs font preuve d’originalité – ils cherchent à reproduire l’expérience gastronomique au restaurant chez eux. Ils s’inspirent des émissions télévisées telles que le Food Network et Travel Channel pour aller au-delà de la fine cuisine et expérimenter une nouvelle cuisine, ethnique. Cela permet d’expliquer pourquoi un sondage auprès des importateurs a révélé que la majorité d’entre eux ont signalé des ventes de plus de 20% au cours des 3 dernières années.

Ces émissions de cuisine ont renforcé l’intérêt pour les produits ethniques mais ont également permis d’augmenter la demande d’aliments sains, issus de l’agriculture durable. Au cours des dernières années, les noix, les graines, les fruits séchés et les mélanges montagnards ont connu une croissance de 31% – le segment qui croît le plus rapidement après celui du yaourt. Cette tendance est très prometteuse pour les efforts fournis par les exportateurs ouest africains pour pénétrer le marché américain : les fruits séchés, les noix, les graines et les céréales naturels et issus de l’agriculture biologique constituent la majorité des produits alimentaires spécialisés africains.

Quels sont donc les nouveaux produits qui se vendent bien que les acheteurs peuvent attendre de l’Afrique de l’Ouest cette année ? Outre les confitures de fruits exotiques, les sauces et les épices qui permettent de mettre du piquant aux aliments de base classiques – le baobab suscite un intérêt croissant. Si vous êtes américain, vous avez probablement seulement entendu parler de cet arbre si vous avez lu le Little Prince (le petit prince), toutefois cela fait des centenaires que les Africains le consomment. Si les consommateurs occidentaux avaient été au courant de son existence, il aurait été sur le marché il y a longtemps.

Le baobab est également reconnu comme étant un ingrédient efficace et naturel pour le contrôle du poids (un des segments du secteur des produits alimentaires spécialisés qui affichent la plus forte croissance).

Vendu pour son effet bénéfique sur la santé, les entreprises veulent savoir quel goût il a. Il y a environ un mois, le Centre pour le Commerce de l’USAID a mené une série de dégustations auprès de consommateurs soucieux de leur santé. Ils ont comparé le goût de la poudre du fruit de baobab à celui de la poudre d’acaï, de goji, de racine de Maca et de grenade (vendue par Navitas Naturals pour 40$/sac de 8 oz). Les résultats étaient clairs et convaincants : la majorité des consommateurs ont placé le baobab au premier rang.

Lorsque l’on examine la progression d’autres super fruits dans le courant dominant, le Baobab se trouve là où était l’acaï il y a environ 10 ans. Toutefois avec un peu plus de commercialisation, le baobab pourrait entrer dans le courant dominant d’ici quelques années. Entretemps, si vous voulez profiter de ces fibres naturelles, vitamines et antioxydants au goût d’un sorbet à la pamplemousse, commencez à demander à vos marques préférées de les ajouter à leurs lignes.