Boutique Biologiquement.comFruit du baobab, un trésor de bienfaits pour la peau

[Total : 105    Moyenne : 3.7/5]

Ces dernières années de nombreux ingrédients naturels, ont été vantés pour leurs propriétés antioxydantes et cosmétiques. Le fruit du baobab a aussi beaucoup de vertus bénéfiques pour la peau.

Le fruit du Baobab est un fruit exotique qui resserre et tonifie les pores, il hydrate et favorise la régénération cellulaire de la peau.
Les Baobabs ont des caractéristiques particulières et distinctives de la savane africaine. Les arbres peuvent vivre jusqu’à 1000 ans et survivent aux sécheresses prolongées en stockant jusqu’à 110 m3 d’eau dans leur tronc fibreux, comme une éponge , ils peuvent avoir de 9 à 18 mètres de diamètre.
Pour accéder à cette eau, des Bushmen du Kalahari utilisent des herbes creuses (un peu comme une paille) pour aspirer l’eau. Les troncs creusés dans les villages sont utilisés pour stocker l’eau. Ainsi, le Baobab est également connu comme l’ “Arbre de vie» .

Arbre baobab bio sauvage adansonia digitata
Arbre baobab bio sauvage adansonia digitata

Le Baobab a également été appelé «l’arbre à l’envers» parce que ses branches ressemblent étrangement à des racines. Le fruit du baobab est particulièrement attrayant pour les babouins, d’où son autre surnom «le pain de singe”.
Bien que l’arbre ne soit pas originaire d’Egypte, son fruit était connu dans les marchés d’herbes et d’épices du Caire dès 2500 avant JC .
Il a été rendu célèbre en Occident par Antoine de Saint-Exupéry écrivain français dans son livre “Le Petit Prince».
Le baobab a été approuvé par les marchés européens en 2008, et la FDA a rapidement emboîté le pas. La pulpe sèche du fruit est maintenant vendue comme ingrédient pour des smoothies et des barres de céréales .

La pulpe du fruit du baobab bio est classé comme un aliment, riche en nutriments spécifiques et phytochimiques, et est promue comme étant en mesure d’améliorer l’état de santé et / ou la prévention des maladies.
Le fruit est en forme de bouteille ou de concombre et il a une coque ligneuse extérieure veloutée, couverte de poils verts jaunâtre.
La pulpe du fruit est divisé en agglomérats farineux qui renferment plusieurs graines.
Le Baobab est une source alimentaire vitale pour de nombreuses tribus locales, ainsi que pour le bétail et le gibier, le fruit contient de la pulpe et des graines qui sont mangées.
La pulpe peut aussi être mélangé avec de l’eau et transformée en boisson; les graines du baobab peuvent être mangées seules ou mélangées a du millet, les semis et les jeunes feuilles sont consommées comme des asperges ou sont utilisés dans les salades.

Le fruit du baobab bio a six fois plus de vitamine C que l’orange, 50 pour cent de plus de calcium que les épinards et il est une source abondante d’antioxydants. Son activité antioxydante est quatre fois supérieure à celle d’un kiwi ou d’une pomme. Ses feuilles sont une excellente source de vitamine A, calcium, fer, potassium, magnésium, manganèse, molybdène et de phosphore, et les graines sont riches en protéines.

Fruit du baobab, un trésor de bienfaits pour la peau
Fruit du baobab, un trésor de bienfaits pour la peau

Les vitamines A et B1, B2, B3, B6 et des fibres alimentaires sont également présentes dans la pulpe du fruit du Baobab.
L’huile de baobab est claire, jaune d’or, avec une légère odeur de noisette.
L’huile est obtenue par extraction et pressage à froid des graines de baobab séchées.
L’huile de baobab contient des acides gras (oméga 3-6-9), des stérols, des protéines, du potassium, calcium et de magnésium, fer, zinc et acides aminés. L’application de cette huile antioxydante, nourrissante peut aider à soulager les peaux sèches chroniques, les ecchymoses, elle améliore l’élasticité de la peau, elle stimule et adoucit l’épiderme.

Des études récentes en Europe ont révélé une multitude d’avantages du Baobab pour la peau. Des extraits de feuilles et d’écorce resserrent les pores, tandis que l’huile des graines hydrate et favorise la régénération cellulaire de la peau avec des vitamines A, D et E.
D’autres études menées en laboratoire ont révélé que des doses comprises entre 400 et 800 mg / kg déterminent une capacité anti-inflammatoire, donc capable de réduire l’inflammation. Cette activité peut être attribuée à la présence de stérols, des saponines et triterpènes dans l’extrait aqueux.
Cliniquement, l’huile des graines de Baobab a démontré lors des soins de peau son efficacité pour combattre son vieillissement, cette huile contribue à améliorer la fermeté de la peau, en augmentant sa qualité élastique, elle diminue la profondeur des rides du visage, unifie le teint, rafraîchit et hydrate l’épiderme.

Les dérivés du fruit du Baobab ont déjà été incorporés dans plusieurs produits cosmétiques bien connus des lignes de soins de peau et ils ont aussi été utilisés dans plusieurs marques françaises, gels pour le traitement des cheveux et des baumes à lèvres.
Ainsi nous pouvons voir que les propriétés merveilleuses du Baobab récemment découvertes, sont déjà utilisées par de nombreuses sociétés spécialisées dans les soins de la peau.

Baomix la poudre de pulpe de fruit de baobab biologique certifiée Ecocert
Baomix la poudre de pulpe de fruit de baobab biologique certifiée Ecocert

 

5 avis / commentaires / témoignages à “Fruit du baobab, un trésor de bienfaits pour la peau”

  1. En accordant à votre article on peut dédier que le fruit du baobab est riche de plusieurs produis alimentaires essentielles à notre santé.Et il faut bénéficier de ces valeurs alimentaires.

  2. Il est important de faire une belle publicité pour le baobab et ses produits. Je remercie tous ceux qui ont prit leur temps pour faire ces études sur l’arbre pharmacien. Je pense que pour cette espèce, il y a encore beaucoup de valeur thérapeutique à découvrir. Nous espérons encore beaucoup de lui pour sa résistance et ses qualités.

  3. J’ai trouve cela merveilleux surtout que je suis tres fans bu bio je remercie tous ceux la qui se sont atteles a la recherche de ses vertu

  4. Bonjour je suis aussi une Fan du pain de singe,mais je voulais savoir pour la coquille même ses vertus merci.

  5. Bonjour,
    merci pour votre question très pertinente, Voici quelques utilisation thérapeutique où pratiquer de la coque ou coquille ou calebasse de fruit de baobab.
    Utilisation des vieille coque du fruit de pain de singe calcinée réduite en poudre
    Traitement des dermatoses
    Appliquer régulièrement le mélange sur toutes les parties couvertes par les dermatoses
    3 pincées de la poudre mélangée au beurre de vache.
    Au bout de quelques jours (variables) on constate la disparition des dermatoses
    Vieille coque de fruit de pain de singe calcinée réduite en poudre
    Plaies incurables
    Laver soigneusement la plaie et la couvrir avec une à deux pincées de la poudre. Chaque pansement doit durer 2 à 3 jours avant d’être nettoyé.
    Calcinée la coque, l’écraser et la réduire en poudre
    Si la plaie n’est pas très profonde, la cicatrisation est obtenue en quelques jours
    Traitement de panaris
    Le mélange obtenu dans le cadre de traitement des dermatoses est utilisé pour recouvrir le doigt atteint. Faire 7 à 10 applications à raison d’une application/jour.
    3 pincées de la poudre de vieille coque calcinée à mélanger avec du beurre de vache pour obtenir un mélange pâteux
    Après 7 applications les douleurs sont entièrement atténuées.
    Traitement de la teigne et de déparasitage externe des animaux
    Appliquer régulièrement le mélange jusqu’à disparition des boutons ou des parasites
    Écraser la coque calcinée pour obtenir de la poudre qu’on mélange avec du beurre de vache pour obtenir un mélange pâteux
    Raser des poils et appliquer le mélange pâteux sur tout le corps de l’animal
    L’utilisation de la potasse de la capsule de baobab dans la production du savon
    Le péricarpe de la capsule, toute l’écorce du tronc et des branches, sont essentiellement utilisés dans la fabrication de la potasse. La technologie consiste à écraser les capsules et à les bouillir dans de l’eau pour avoir une solution riche en potasse. La potasse obtenue est utilisée pour traiter l’indigestion et la nausée. Elle sert également à produire du savon. Le processus amène dans ce cas, à ajouter au fur et à mesure de la cuisson de la solution obtenue, de l’huile de palmiste ou de l’huile rouge de palme, qui conduit à une saponification et par la suite à l’obtention d’un savon mis en boule et commercialisé localement sur les marchés.
    Enfin, les coques des fruits une fois vidées de la pulpe farineuse sont utilisées comme assiettes, plateaux ou encore transformées en colliers, bracelets ou bagues.
    Au plaisir de vous servir
    L’équipe du laboratoire Biologiquement

Laisser un avis / commentaire / témoignage

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *