[Total : 2    Moyenne : 4/5]

Fleurs et fruits de baobabs (Adansonia, Malvaceae).

A tous seigneurs, tout honneur.
Les baobabs dĂ©tiennent bien des records, dont celui de la longĂ©vitĂ© pour les plantes Ă  fleurs (+ ou – 5000 ans) et celui de la taille, certains arbres africains atteignant plus de 38 m de circonfĂ©rence (ForĂŞts n° 17, 1-2. 2005 : 33). Si leur bois n’était pas mou et donc impropre Ă  faire des planches ou du feu, ils auraient sans doute disparus car leur croissance est très lente. Autre particularitĂ©, le tronc se gorge d’eau et les baobabs peuvent ainsi rĂ©sister Ă  des sĂ©cheresses de plusieurs mois, en vivant sur leur rĂ©serve. Leur tronc ne prĂ©sente pas les cercles de croissance annuels qui permettent de les dater avec prĂ©cision (dendrobiologie), il est spongieux, l’écorce donne des fibres. Des arbres complètement creux en dedans subsistent, fleurissent et fructifient.

Le baobab par Robert Barnett

Le baobab par Robert Barnett

Le genre comprend 8 espèces.
Madagascar est le pays le plus riche du monde en baobabs puisqu’il possède, à lui seul, sept espèces:
Adansonia grandidieri Baillon Adansonia suarezensis H. Perrier. Adansonia rubrostipa Jum. & H. PerrierAdansonia madagascariensis Baillon. Adansonia za Baillon
Adansonia perrieri Capuron et Adansonia digitata L. (africano-malgache).
C’est la même espèce pour toute l’Afrique: Adansonia digitata L.
Et une seule espèce aussi en Australie : Adansonia gibbosa (A. Cunn.) Guymer ex D. Baum.
La première illustration et description d’un baobab figure dans l’ouvrage de Fla-court, “Histoire de la grande île Madagascar”, figure 143, publiée en 1658. La légende sous le n° 150, indique : “Anazé est un arbre qui croît aux Mahafales, aux Ampatres et à Anossi, il vient gros par le pied et ce ter-mine en pyramide. Il porte une espèce de gourde pleine d’une pulpe blanche qui est aigrette et a le goût de crème de tartre. Il y a plusieurs noyaux durs, gros comme noyaux de pin. Il y a un de ces arbres dans les Mahafales qui est prodigieusement gros et qui est creux et a une porte”. Les fruits représentés sont ovales. Il s’agit donc de Adansonia za, espèce fréquente en pays mahafale. La pulpe est riche en vitamine C. Les “noyaux” sont les graines dures. Nous avons également vu et photographié des portes découpées dans les troncs des baobabs, dans cette région.

Le genre fut créé par Linné, en 1753, en hommage à Adanson qui visita le Sénégal au milieu du 18ème siècle et rapporta une description de l’arbre, des fruits et des illustrations de Adansonia digitata L.
Un magnifique exemplaire de Adansonia digitata trône en pleine ville de Majunga (Mahajanga) dans le nord-ouest de Madagascar; Il a environ 2000 ans et 21 m de circonférence mesurés à 80 cm du sol, au niveau de la barrière par Jacqueline Boiteau, en octobre 2005. Une carte postale prise en 1935, le montre sans feuilles, avec comme légende : Baobab de Majunga, vingt mètres de tour. Le second par la taille est situé à Diégo-Suarez (Antsiranana), il est plus jeune et moins gros et sert d’arbre à palabres.
Il est difficile de déterminer à l’espèce, les baobabs de Madagascar sans les fleurs. Leur port est très variable. De plus, il n’est pas facile d’étudier la biologie de ces espèces, car six mois par an, de juin à octobre, elles n’ont pas de feuilles et elles n’ont des fleurs qu’un mois environ. Par contre, les fruits restent persistants plusieurs mois. Selon les espèces, on trouve des fruits ovales (Adansonia za, perrieri et digitata), ou ronds (A. rubrostipa, madagascariensis, grandidieri) ou côtelé comme A. suarezensis (photo 4).
Pour une détermination précise, il faut donc impérativement voir les fleurs qui ne sont présentes, selon l’espèce, qu’en novembre pour Adansonia perrieri et janvier pour les autres espèces. Les fleurs apparaissent avant les feuilles chez Adansonia perrieri. Elles sont jaune d’or. Chez d’autres espèces, la fleur apparaît après les feuilles, comme A. madagascariensis, A. rubrostipa et A. za.
Sur les 8 espèces du genre, quatre ont les fleurs blanches. Les autres sont soit jaunes, soit oranges, soit rouges. Le calice est toujours duveteux, il peut être blanc-verdâtre, brun et rouge pourpre.

Le fruit du baobab bio, pain de singe sur l'arbre avant la récolte

Le fruit du baobab bio, pain de singe sur l’arbre avant la rĂ©colte

Tableau récapitulatif :
Adansonia digitata L.,
fl. blanche pendante ; fruit ovale. Adansonia grandidieri Baillon, fl. blanche dressée; fruit rond.
Adansonia madagascariensis Baillon, fl. rouge; fruit rond.
Adansonia perrieri Capuron, fl. jaune; fruit oblong.
Adansonia rubrostipa Jum. & H. Perrier, fl. orange; fruit rond.
Adansonia suarezensis H. Perrier, fl. blanche dressée; fruit costulé. Adansonia za Baillon,
fl. orange; fruit oblong.
Les fleurs sont grandes, elles peuvent atteindre quinze centimètres de long.

Baomix la poudre de pulpe de fruit de baobab biologique certifiée Ecocert

Baomix la poudre de pulpe de fruit de baobab biologique certifiée Ecocert

– Si les fleurs sont blanches et pendantes, elles sont pollinisĂ©es par les chauves-souris(Adansonia digitata), – si elles sont dressĂ©es ou horizontales, blanches, rouges, oranges ou jaunes, elles sont pollinisĂ©es par les lĂ©muriens ou des papillons nocturnes (David Baum 1995). suarezensis ont des fleurs blanches, Ă©rigĂ©es et portĂ©es en bout des branches. Le calice est brun verdâtre Ă  sĂ©pales enroulĂ©s, les pĂ©tales blancs enroulĂ©s, les Ă©tamines et le style blanc. Les fleurs de A. grandidieri sont plus petites que celles du A. suarezensis, avec une morphologie très proche cependant.
A. madagascariensis a des pétales rouges aussi longs que les étamines, celles-ci étant oranges, le style rouge.
A. rubrostipa et A. za ont des pétales oranges, des étamines oranges et le style pourpre. Ils diffèrent par la longueur des pétales, du tube staminal et du style. Chez A. rubrostipa,  les pétales n’arrivent qu’à la moitié des étamines et le style soit très saillant alors que chez A. za,  ils ont à peu près les mêmes dimensions, le style dépassant à peine les étamines et les pétales. Les feuilles de A. rubrostipa ont des lobes dentés, ce qui n’est pas le cas chez les autres espèces. Le célèbre baobab amoureux, de Monrondava à Belo-sur-Tsiribihina, appartient à A. rubrostipa.
De nombreuses confusions ont été publiées, en particulier sur le peuplement à Diégo-Suarez, au pied de la montagne des Français, le long du calvaire où deux espèces subsistent (Baum, 1995). Ces baobabs étaient la plus part du temps considérés comme appartenant à Adansonia suarezensis. Nous avons récolté et photographié les fleurs rouges au mois de janvier et avons pu déterminer ainsi avec certitude qu’il s’agissait de Adansonia madagascariensis y compris un arbre avec deux branches en croix qui figure sur de nombreuses cartes postales et sites Internet (Succulentes, 2003 p. 8) ; alors qu’au pied de Windsor Castle, il s’agit bien de Adansonia suarezensis dont nous avons trouvé au pied, les fleurs blanches et les fruits costulés. Cette dernière espèce est en voie d’extinction, plus encore que A. perrieri.
Le plus gros baobab de Madagascar, appartient Ă  Adansonia za. Il est situĂ© Ă  22 km d’Ampanihy dans le sud (pays Mahafale) et mesure 23,38 mètres de circonfĂ©rence Ă  un mètre du sol, mesure que nous avons fait en janvier 2006. Sur une pancarte Ă  cĂ´tĂ©, il Ă©tait Ă©crit, de façon erronnĂ©e, circonfĂ©rence 27 m. Difficile de penser qu’il a diminuĂ©… Il Ă©tait couvert de fleurs et son tronc, de rousssettes (chauve-souris). C’est donc une espèce endĂ©mique qui bat le record de circonfĂ©rence des baobabs Ă  Madagascar. Il est datĂ© d’environ 2000 ans, fruit ovale, comparer avec celui de A. rubrostipa, rond.
Adansonia digitata a t-il été introduit à Madagascar et par qui ? Les Portugais découvrent Madagascar le 10 août 1500, les Arabes vers 1300, les Malgaches vers 600 (datation au carbonne). Résulte t’il de la séparation de Madagascar de l’Afrique, il y a 65 millions d’années, puisque la huitième espèce est australienne ?


[Total : 5    Moyenne : 4/5]

L’HUILE VIERGE DE GRAINES DE BAOBAB BIO ADANSONIA DIGITATA POUR LA COSMÉTIQUE

Produit issue du commerce Ethique.
Qualité : 100% pure et naturelle, vierge, première pression à froid sans aucun traitement chimique.
L’huile de Baobab s’utilise en application externe sur le visage, le corps, les ongles et cheveux. Elle apporte Ă  la peau une excellente protection anti-radicalaire.

Appliquez directement sur le visage une huile riche en antioxydants naturels puissants

Appliquez directement sur le visage une huile riche en antioxydants naturels puissants

C’EST UNE HUILE ANTI-Ă‚GE :
L’huile de baobab est un soin excellent pour peaux matures et convient a tous les types de peau et particulièrement aux plus sensibles et irritĂ©es.
Sa fluidité est absorbée rapidement par la peau qui devient immédiatement très douce.
EN UTILISATION DE JOUR OU DE NUIT :
Sur le visage elle agit comme une crème de jour ou de nuit.
Ses propriétés émollientes et adoucissantes en font un soin efficace pour traiter les irritations cutanées et les agressions extérieures (vent, pollution, froid, soleil).
Améliore les peaux sèches et déshydratées.
S’utilise en après-rasage.

Le fruit du baobab bio d'oĂą est extraite la graine pour produire l'huile

Le fruit du baobab bio d’oĂą est extraite la graine pour produire l’huile

EN UTILISATION POUR LE CORPS :
Sur le corps elle peut s’appliquer après la douche, le bain comme un lait.
Elle prĂ©vient des vergetures et les traite lorsqu’elles sont installĂ©es.
Elle pénètre rapidement car sa texture ne laisse aucun film gras.
Elle est parfaite en huile de bain pour adoucir la peau.
MAINS :
Excellente pour les mains gercĂ©es et abĂ®mĂ©es ou tout simplement pour l’entretien.
Durcit les ongles.
SOIN DES CHEVEUX :
En masque capillaire avant le shampoing pour redonner brillance et souplesse aux cheveux secs et cassants.
APAISANTE :
En Afrique elle est utilisée comme un anti-allergique et anti-inflammatoire.
Elle apaise les brûlures du soleil ou accidentelles, en raison de son action cicatrisante.
En protection contre les agressions extérieures (vent, pollution, froid, soleil).
COMPOSITION NATURELLE :
Acides gras essentiels poly-insaturĂ©s ou vitamine F : acide linolĂ©ique (omĂ©ga-6) – Acides gras mono-insaturĂ©s, acide olĂ©ique – Acides gras saturĂ©s – Acide palmitique – Acide stĂ©arique.
Couleur : jaune à jaune foncé.
Odeur : douce de noix.
Pays d’origine : Afrique.

Baomix la poudre de pulpe de fruit de baobab biologique certifiée Ecocert

Acheter Baomix la poudre de pulpe de fruit de baobab biologique certifiée Ecocert


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Yoann, de retour des Championnats de France de vitesse 2012 à Arnas, nous fait revivre ici le déroulement des épreuves qui ont eu lieu les 26 et 27 Mai, sur le mur officiel de 13 mètres.

“Dès les runs de qualification, je mets un gros temps (5”50) ce qui me classe directement premier du classement provisoire.
Les tours s’enchaînent et se passent à la perfection, 6”17 en quart de finale, 5”49 en demi finale et pour couronner le tout l’établissement d’un nouveau record à 5”37 en finale qui me classe le premier au classement général !
Pour mémoire les minima pour les coupes du monde sont à 6”15, je vais donc devoir m’entraîner davantage pour représenter la France au niveau international.

Le 1er Juin , quelques jours après le titre national, je m’attaque à la coupe de France de vitesse de 2012, dont la finale se déroule à Echirolles sur le mur officiel de 13 mètres.
La fatigue se fait ressentir, les qualifications se passent bien avec un chrono de 5”86 qui me classe premier des qualifications. Les tours se suivent et s’enchaînent, j’ai une marge conséquente sur mes adversaires ce qui me permet de bien m’appliquer sur les duels sans chercher forcement un gros temps.
En finale, je me trouve directement confronté au vice champion de France en titre, pour lui ce sera donc une “ revanche” des Championnats de France.
Le départ sonne, je fais un excellent départ, je cherche à accélérer car Bassa me talonne de très près, nous tapons le buzzeur quasi simultanément.
Le résultat est très serré.
Je réalise un chrono de 5”39 et Bassa de 5”41!
Je remporte donc la dernière étape de la coupe de France et je m’offre la victoire au classement général ! “

Vidéo complète du championnats de France

Yoann fait quotidiennement confiance à Baomix pour la récupération lors de ses entraînements, il peut aussi mieux enchaîner les séances d’effort intense pour être au top au moment de ses compétitions.

“La prochaine compétition sera la coupe du monde de Chamonix. Avant cette échéance, il me reste beaucoup de choses à travailler : il faudra bosser encore plus physiquement, connaître la voie parfaitement, savoir mettre des runs à fond sans erreur, et avec l’aide quotidienne de la pulpe de baobab Baomix, je vais me donner tous les moyens pour y arriver et décrocher une nouvelle victoire.”


[Total : 65    Moyenne : 3.8/5]

Ces dernières années de nombreux ingrédients naturels, ont été vantés pour leurs propriétés antioxydantes et cosmétiques. Le fruit du baobab a aussi beaucoup de vertus bénéfiques pour la peau.

Le fruit du Baobab est un fruit exotique qui resserre et tonifie les pores, il hydrate et favorise la régénération cellulaire de la peau.
Les Baobabs ont des caractĂ©ristiques particulières et distinctives de la savane africaine. Les arbres peuvent vivre jusqu’Ă  1000 ans et survivent aux sĂ©cheresses prolongĂ©es en stockant jusqu’Ă  110 m3 d’eau dans leur tronc fibreux, comme une Ă©ponge , ils peuvent avoir de 9 Ă  18 mètres de diamètre.
Pour accĂ©der Ă  cette eau, des Bushmen du Kalahari utilisent des herbes creuses (un peu comme une paille) pour aspirer l’eau. Les troncs creusĂ©s dans les villages sont utilisĂ©s pour stocker l’eau. Ainsi, le Baobab est Ă©galement connu comme l’ “Arbre de vie» .

Arbre baobab bio sauvage adansonia digitata

Arbre baobab bio sauvage adansonia digitata

Le Baobab a Ă©galement Ă©tĂ© appelĂ© «l’arbre Ă  l’envers» parce que ses branches ressemblent Ă©trangement Ă  des racines. Le fruit du baobab est particulièrement attrayant pour les babouins, d’oĂą son autre surnom «le pain de singe”.
Bien que l’arbre ne soit pas originaire d’Egypte, son fruit Ă©tait connu dans les marchĂ©s d’herbes et d’Ă©pices du Caire dès 2500 avant JC .
Il a Ă©tĂ© rendu cĂ©lèbre en Occident par Antoine de Saint-ExupĂ©ry Ă©crivain français dans son livre “Le Petit Prince».
Le baobab a été approuvé par les marchés européens en 2008, et la FDA a rapidement emboîté le pas. La pulpe sèche du fruit est maintenant vendue comme ingrédient pour des smoothies et des barres de céréales .

La pulpe du fruit du baobab bio est classĂ© comme un aliment, riche en nutriments spĂ©cifiques et phytochimiques, et est promue comme Ă©tant en mesure d’amĂ©liorer l’Ă©tat de santĂ© et / ou la prĂ©vention des maladies.
Le fruit est en forme de bouteille ou de concombre et il a une coque ligneuse extérieure veloutée, couverte de poils verts jaunâtre.
La pulpe du fruit est divisé en agglomérats farineux qui renferment plusieurs graines.
Le Baobab est une source alimentaire vitale pour de nombreuses tribus locales, ainsi que pour le bétail et le gibier, le fruit contient de la pulpe et des graines qui sont mangées.
La pulpe peut aussi ĂŞtre mĂ©langĂ© avec de l’eau et transformĂ©e en boisson; les graines du baobab peuvent ĂŞtre mangĂ©es seules ou mĂ©langĂ©es a du millet, les semis et les jeunes feuilles sont consommĂ©es comme des asperges ou sont utilisĂ©s dans les salades.

Le fruit du baobab bio a six fois plus de vitamine C que l’orange, 50 pour cent de plus de calcium que les Ă©pinards et il est une source abondante d’antioxydants. Son activitĂ© antioxydante est quatre fois supĂ©rieure Ă  celle d’un kiwi ou d’une pomme. Ses feuilles sont une excellente source de vitamine A, calcium, fer, potassium, magnĂ©sium, manganèse, molybdène et de phosphore, et les graines sont riches en protĂ©ines.

Fruit du baobab, un trésor de bienfaits pour la peau

Fruit du baobab, un trésor de bienfaits pour la peau

Les vitamines A et B1, B2, B3, B6 et des fibres alimentaires sont également présentes dans la pulpe du fruit du Baobab.
L’huile de baobab est claire, jaune d’or, avec une lĂ©gère odeur de noisette.
L’huile est obtenue par extraction et pressage Ă  froid des graines de baobab sĂ©chĂ©es.
L’huile de baobab contient des acides gras (omĂ©ga 3-6-9), des stĂ©rols, des protĂ©ines, du potassium, calcium et de magnĂ©sium, fer, zinc et acides aminĂ©s. L’application de cette huile antioxydante, nourrissante peut aider Ă  soulager les peaux sèches chroniques, les ecchymoses, elle amĂ©liore l’Ă©lasticitĂ© de la peau, elle stimule et adoucit l’Ă©piderme.

Des Ă©tudes rĂ©centes en Europe ont rĂ©vĂ©lĂ© une multitude d’avantages du Baobab pour la peau. Des extraits de feuilles et d’Ă©corce resserrent les pores, tandis que l’huile des graines hydrate et favorise la rĂ©gĂ©nĂ©ration cellulaire de la peau avec des vitamines A, D et E.
D’autres Ă©tudes menĂ©es en laboratoire ont rĂ©vĂ©lĂ© que des doses comprises entre 400 et 800 mg / kg dĂ©terminent une capacitĂ© anti-inflammatoire, donc capable de rĂ©duire l’inflammation. Cette activitĂ© peut ĂŞtre attribuĂ©e Ă  la prĂ©sence de stĂ©rols, des saponines et triterpènes dans l’extrait aqueux.
Cliniquement, l’huile des graines de Baobab a démontré lors des soins de peau son efficacité pour combattre son vieillissement, cette huile contribue à améliorer la fermeté de la peau, en augmentant sa qualité élastique, elle diminue la profondeur des rides du visage, unifie le teint, rafraîchit et hydrate l’épiderme.

Les dérivés du fruit du Baobab ont déjà été incorporés dans plusieurs produits cosmétiques bien connus des lignes de soins de peau et ils ont aussi été utilisés dans plusieurs marques françaises, gels pour le traitement des cheveux et des baumes à lèvres.
Ainsi nous pouvons voir que les propriétés merveilleuses du Baobab récemment découvertes, sont déjà utilisées par de nombreuses sociétés spécialisées dans les soins de la peau.

Baomix la poudre de pulpe de fruit de baobab biologique certifiée Ecocert

Baomix la poudre de pulpe de fruit de baobab biologique certifiée Ecocert

 


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Emblème du Sénégal

Ordre angiosperme des Malvales

Famille des Bombacées (28 genres, 200 espèces) Genre Adansonia

Adansonia du Sénégal

Baobab Adansonia du Sénégal

Le baobab pousse dans les rĂ©gions semi-arides de Madagascar (7 espèces recensĂ©es dont l’Adansonia fony), en Afrique (1 espèce l’Adansonia digitata) et en Australie (1 espèce)

Sa longévité est vertigineuse, 1 000 à 2 000 ans
(6 000 ans prétendait Adanson) performance disputée par le séquoia et le cèdre japonais.

S’il peut atteindre 20 mètres de hauteur, il se tasse en vieillissant au profit de la largeur de son tronc qui peut approcher 30 mètres de circonfĂ©rence, soit 9,5 mètres de diamètre.

Arbre bouteille, son tronc Ă©pais est constituĂ© de tissus parenchymateux gorgĂ©s d’eau.
Le Baobab peut emmagasiner plus de 120 000 litres d’eau.

Les feuilles du baobab apparaissent irrégulièrement entre juillet et janvier.
ArrosĂ©, le baobab peut garder ses feuilles toute l’annĂ©e.
La floraison a lieu gĂ©nĂ©ralement de mai Ă  aoĂ»t, durant l’espace d’une seule nuit, pendant laquelle les amateurs nocturnes de nectar, notamment les chauves-souris, assurent la pollinisation.

Le baobab et l’exploration europĂ©enne :

En 1445, les navigateurs portugais conduits par Gomes Pires abordent l’Ă®le de GorĂ©e oĂą Dinis Dias s’Ă©tait arrĂŞtĂ© l’annĂ©e prĂ©cĂ©dente, et dĂ©couvrent gravĂ©es sur des arbres les armes de l’Infant Dom Henrique.
Le chroniqueur Gomes Eanes de Zurara rapporte la description de l’arbre

” … De très grands arbres Ă  l’aspect Ă©trange, parmi lesquels il y en avait un dont le pied avait 108 empans de tour [soit environ 25 mètres]. Cet arbre n’a pas un tronc plus haut que le noyer, et de la partie fibreuse de son Ă©corce on fait un très bon fil pour les cordages, et elle brĂ»le pareillement Ă  du lin.
Son fruit est semblable Ă  des calebasses, dont les pĂ©pins sont comme des noisettes, et ils mangent ce fruit encore vert, et les pĂ©pins ils les font sĂ©cher et ils en conservent une grande quantitĂ© ; je crois que ce doit ĂŞtre pour leur nourriture après que le vert leur manque … ”
In Cronica dos feitos de GuinĂ© – Lisboa 1453.

Dans la science occidentale, ce “calebassier” reprend ensuite le nom de “bahobab” qui dĂ©signe en arabe d’Egypte la pulpe ; de ” bu hibab “, le fruit aux nombreuses graines ou “lobab”, noix ou amande (in De plantis Aegypti Liber de Prospero Alpina – Venise 1592).
Baobab est le nom utilisĂ© en France dans l’encyclopĂ©die publiĂ©e en 1751 par Diderot et d’Alembert, après que Michel Adanson en eĂ»t rapportĂ© des Ă©chantillons et une description de son sĂ©jour Ă  Saint-Louis du SĂ©nĂ©gal en 1749 : ” … un arbre dont la grandeur prodigieuse attira toute mon attention. C’Ă©tait un calebassier, autrement appelĂ© pain de singe, que les Wolof nomment gouĂŻ dans leur langue (…). (Sans doute) l’arbre le plus utile de toute l’Afrique (…) l’arbre universel des nègres … ”

Dans leur classification des plantes, Bernard de Jussieu du MusĂ©um de Paris et Charles de LinnĂ© rendirent hommage au savant explorateur en donnant au baobab le nom latin d’Adansonia digitata.
BaptisĂ©, l’arbre solitaire de la savane trouvait une famille, les bombacĂ©es, de bomba, idiome de la GuinĂ©e Ă©quatoriale, et faisait son entrĂ©e officielle dans la science.

Pourtant, l’abbĂ© David Boilat dĂ©crit, comme pour la première fois, l’arbre dĂ©jĂ  lĂ©gendaire, lorsqu’il l’observe dans la rĂ©gion de Mbour :

” … (ils) y sont d’une grosseur surprenante et en grande quantitĂ© : j’en ai mesurĂ© quelques-uns qui avaient de 60 Ă  90 pieds (20 Ă  30 mètres) de tour (…). Cet arbre est non seulement utile aux nègres, mais il leur est indispensable. De ses feuilles dessĂ©chĂ©es, ils font une poudre qu’ils appellent “lalo”, qu’ils mĂŞlent avec le kouskous. Ils se purgent avec ses racines ; ils boivent l’infusion chaude de son Ă©corce pour se guĂ©rir des affections de poitrine. Le fruit, appelĂ© ” pain de singe “, sert Ă  cailler le lait et se mĂŞle Ă  la nourriture qu’ils appellent le “lack” ou “sanglĂ©”. (…) cet arbre sert quelquefois de demeure aux SĂ©rère Ils pratiquent tout simplement une ouverture dans sa circonfĂ©rence pour servir de porte; ils Ă´tent l’espèce de moelle qui remplit l’intĂ©rieur du tronc. Ainsi vidĂ©, l’arbre n’en subsiste pas moins. Ils y mettent du feu pour sĂ©cher l’aubier, et dans peu de temps, l’Ă©corce, au lieu de s’arrĂŞter en bourrelet, croĂ®t, s’Ă©tend et finit par recouvrir tout l’intĂ©rieur …”
In Esquisses sénégalaises 1853).

Avant d’arriver Ă  Joal, l’abbĂ© visita un baobab d’une grosseur extraordinaire d’environ 26 mètres de tour.
Il y avait deux pièces qui servaient de case et de magasin à un nommé Amar Ngoné.

Aujourd’hui, la visite du grand baobab situĂ© Ă  15 km de Joal, “le plus grand du SĂ©nĂ©gal”, nous apprend que le tronc de l’arbre s’ouvre et se referme naturellement, le temps de se voir confier la dĂ©pouille d’un griot ou autre personnage d’exception sur le plan social.
Le baobab pharmacien, cosmogonique, totem. Africain, il est essence de lumière, mais son branchage est cagneux et angoissé, son tronc est monstrueux et stigmatisé.
Sénégalais, le baobab inspire poésies, légendes, rites et dévotion.

Pratiquement pas utilisé pour la construction et la menuiserie, sauf peut-être, faute de mieux et à sa mort, pour les pirogues à cause de sa légèreté, son écorce sert à la fabrication des cordes et des fils à tisser avec la partie interne de son écorce.
Son bois est aussi matière première pour le papier d’emballage et, plus noble, convient pour la fabrication de certains instruments de musique. Ressources et abri, l’arbre intègre sa magie Ă  la vie et Ă  la mort des hommes.

Le fruit du baobab bio, pain de singe sur l'arbre avant la récolte

Le fruit du baobab bio, pain de singe sur l’arbre avant la rĂ©colte

Pharmacopée

Selon Jean-Pierre Denis et Abdoulaye Camara (Gesproc) toutes les parties de l’arbre constituent des mĂ©dicaments.
Les feuilles sont notamment utilisées comme antidiarrhéique, fébrifuge, anti-inflammatoire et antifilarien.
La poudre de feuilles desséchées est antianémique, antirachitique, tonique, émollient, anti-dysentérique, antiasthmatique et antirhumatismal.
La pulpe peut combattre la diarrhée, la dysenterie, la variole et la rougeole.
L’Ă©corce est fĂ©brifuge et anti-inflammatoire pour le tube digestif. La fibre du fruit (en dĂ©coction) est emmĂ©nagogue et antidiarrhĂ©ique.

Garde-manger

Riche en calcium, en fer, en protéines et en lipides, les feuilles sont consommées en bouillies ou, séchées (lalo ou alo), mélangées à des céréales ou des sauces.
Les graines contiennent de l’huile alimentaire et peuvent ĂŞtre consommĂ©es grillĂ©es. Riches en phosphate, elles entrent dans la fabrication de savons et d’engrais.
La pulpe du fruit (pain de singe) peut ĂŞtre mangĂ©e crue mais est utilisĂ©e en bouillie pour confectionner des boissons pour les enfants ; mĂ©langĂ© avec de l’eau, ce breuvage s’apparente au lait de coco avec un goĂ»t de citron vert.
La coque du fruit est utilisĂ©e comme rĂ©cipient. Lorsqu’elles ne sont pas mangĂ©es cuites, les racines des jeunes plants se dĂ©gustent comme des asperges.

Architecture sociale

S’il n’est pas utilisĂ© comme sĂ©pulture pour des griots, d’habitation ou de cabane pour ranger les outils et instruments qui ne servent que ponctuellement, le baobab sert d’exutoire ou de confident : en appuyant les deux mains sur son tronc, l’homme fait vĹ“u de sacrifice contre sa malĂ©diction.

Point de repère pour les voyageurs, point de rassemblement pour les villageois en palabre, quand il ne sert pas Ă  l’homme, l’arbre offre l’hospitalitĂ© aux animaux de la savane : lĂ©zards, margouillats, serpents, oiseaux, mammifères, …

L’absence de jeunes pousses Ă  ses cĂ´tĂ©s renforce l’image de solitude et de force qu’il inspire.
L’absence de plainte durant sa longue vie au service de l’Afrique force le respect, provoque l’imaginaire et inspire de la compassion : ainsi, quand Albert Londres (in Terre d’Ebène – 1928) dĂ©crit le baobab, c’est l’Afrique souffrante qu’il dĂ©crit :

” … gĂ©ant dĂ©sespĂ©rĂ©, il est manchot et tortu. Il tend ses moignons face au ciel, comme pour en appeler au CrĂ©ateur de la mĂ©chancetĂ© des bourreaux qui l’ont crucifiĂ©. On sent qu’il pousserait des cris dĂ©chirants s’il avait la parole et qu’il ferait des gestes de dĂ©tresse si la nature lui avait donnĂ© le don du mouvement … ”

Pour Senghor aussi, les bras des baobabs se tordent d’angoisse.
Enfin, le CrĂ©ateur l’aurait plantĂ© Ă  l’envers, las de l’entendre se plaindre !
Dans un bulletin du comitĂ© d’Ă©tudes historiques et scientifiques de l’AOF publiĂ© en 1926, l’administrateur des colonies Michel Perron rapporte que le village de Toumbou-bâ tient sa notoriĂ©tĂ© des vertus de son baobab.

” … C’est lui (le baobab) qui dĂ©tient le vĂ©ritable droit d’asile. Ce n’est que dans le creux de son tronc et sous ses branches que personne ne peut plus ĂŞtre insultĂ© ni frappĂ©.
En dehors de toute superstition et lĂ©gende, ce baobab est de forme très curieuse, mĂŞme pour ceux qui en ont dĂ©jĂ  vu quelques milliers d’autres.
Il se compose, en rĂ©alitĂ©, de deux gros baobabs jumelĂ©s par la partie arrière, subsistant d’un autre baobab qui devait ĂŞtre, celui-lĂ , de circonfĂ©rence formidable, et qui a dĂ», au cours des âges, se creuser intĂ©rieurement sous l’action de l’humiditĂ© et de la pluie jusqu’Ă  pourrir aux trois-quarts.
Sur cette partie arrière, vestige du tronc de l’ancĂŞtre, est poussĂ© un troisième baobab, plus jeune et moins dĂ©veloppĂ© encore que les deux premiers.
Enfin un fromager a également poussé sur les racines extérieures du groupe, accolé au tronc du baobab de gauche.
Sur le faĂ®te de cet ensemble gigantesque, c’est un enchevĂŞtrement de branches inextricable. A terre, c’est un autre enchevĂŞtrement de racines noueuses et serpentantes. Entre les deux grands baobabs actuels et dans la partie restante du colosse dĂ©funt, s’est creusĂ©e une niche naturelle semblable Ă  celle d’une statue de saint dans une de nos chapelles. Un petit autel de pierre est placĂ© dans cette niche.
Voici la lĂ©gende du baobab racontĂ©e par les habitants de Tombou-bâ : ce baobab est venu ici, transportĂ© dans les airs d’un village nommĂ© Balou qui existait autrefois sur la rive orientale du fleuve. Les ancĂŞtres des habitants actuels reçurent l’ordre de suivre le baobab jusqu’Ă  l’endroit oĂą il s’arrĂŞterait. Mamadou MonĂ©cata Ă©tait alors le chef de clan. On ne peut pas dire Ă  quelle Ă©poque cela se passe. Un second baobab de Balou partit aussi dans les airs Ă  la suite de celui-ci. Il retomba au village actuel de Faraba (Ă  200 kilomètres environ). Mais il ne se dĂ©veloppa pas outre mesure et n’a pas acquis de pouvoir bien grand. Une partie des Ă©migrĂ©s de Balou demeura Ă  l’endroit de la chute et fonda Faraba. C’est pourquoi il y a aussi des MonĂ©cata Ă  Faraba, parents de ceux de Toumbou-bâ.
Mamadou MonĂ©cata s’arrĂŞta avec ses gens Ă  Toumbou-bâ oĂą tomba et reprit racines le vrai baobab sacrĂ©. Il fonda ce village. A sa mort, on l’enterra sous l’arbre. On connaĂ®t l’endroit du tombeau, bien que l’on ignore la date d’existence de ce grand aĂŻeul.
Des abeilles avaient suivi, dans le tronc du baobab, mais Ă  sa chute, elles sont parties vivre dans les rochers du marigot voisin. Il n’y a que les gens de Toumbou-bâ qui peuvent prendre ce miel.
Celui qui Ă©gratigne l’Ă©corce du baobab meurt dans l’annĂ©e. Toute Ă©corchure Ă  l’Ă©corce fait sortir du sang. Si l’on casse certains fruits (pains de singe), on y trouve des cheveux humains. Autrefois, quelqu’un voulut monter Ă  l’arbre et y planta des Ă©chelons : il mourut sur le coup. On voit encore des traces de cet essai d’ascencion. Une grosse branche cassĂ©e, tombĂ©e Ă  terre et entièrement dessĂ©chĂ©e, donne encore fleurs et fruits, auxquels personne ne touche (il est exact qu’en dĂ©cembre, elle avait encore des bourgeons).
On ne peut ni frapper ni insulter qui cherche asile sous les branches ou dans les cavitĂ©s du baobab. Au moment de la circoncision, jusqu’Ă  la fin de l’accomplissement de la fĂŞte rituelle, il pleut sur le village et cependant c’est la saison sèche. Durant les tam-tams de circoncision, des serpents sortent du baobab et tournent au milieu du cercle des exĂ©cutants.
Les femmes stĂ©riles viennent appuyer leurs mains contre l’arbre Ă  l’endroit de la cavitĂ© en forme de niche. Elles font vĹ“u de sacrifice au baobab, ou bien de donner son nom Ă  leur enfant. Si elle n’exĂ©cutent pas leurs vĹ“ux assez vite, les enfants meurent.
Telle est la lĂ©gende du baobab de Toumbou-bâ.”

L’interprète de l ‘administrateur des colonies qui rapporte cette lĂ©gende, un Toucouleur du SĂ©nĂ©gal et musulman, tint paraĂ®t-il Ă  marcher sur le baobab en l’Ă©corchant. Mais les habitants avaient une rĂ©ponse toute faite : ” les pouvoirs du baobab ne valent pas sur les Blancs ni sur les Musulmans “


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le fruit de baobab est un superfruit. C’est Ă  dire qu’il a un profil nutritionnel supĂ©rieur Ă  la moyenne des autres fruits. Il est originaire d’Afrique oĂą il est connu comme “l’arbre de vie”. Il est chĂ©ri par les populations Ă  travers tout le continent.

La pulpe de son fruit est naturellement revitalisante.

Avec 98% de fruit bio, Baomix Pulp, c’est le goĂ»t original, sucrĂ© et acidulĂ© de la pulpe de fruit de baobab. Baomix pulp est un produit biologique et issu du commerce Ă©quitable.

  • Par sa grande richesse en vitamine C, la pulpe de fruit du Baobab vous procurera Ă©nergie et vitalitĂ©, ainsi que concentration et vivacitĂ© intellectuelle. Elle luttera contre les dommages dus au radicaux libre sur l’ensemble de votre organisme.
  • Sa forte concentration en potassium maintiendra votre système nerveux en bonne santĂ© et amĂ©liorera votre rĂ©sistance musculaire.
  • La pulpe du fruit du Baobab contient des taux Ă©levĂ©s en prĂ©biotiques qui Ă  eux seuls amĂ©liorent la croissance et la colonisation des bactĂ©ries utile au bon fonctionnement de votre transit.

D’une manière gĂ©nĂ©rale, sous l’effet combinĂ© des diffĂ©rents antioxydants prĂ©sents, la pulpe du fruit du baobab va booster votre système immunitaire. A la maison ou au bureau ayez toujours sous la main quelques pastille Baomix pulp pour profiter de leur effet revigorant assurĂ© .

Le fruit du baobab bio ouvert, laissant apparaître la pulpe et les graines

Le fruit du baobab bio ouvert, laissant apparaître la pulpe et les graines

Baomix pulp, un coup de pouce revitalisant à tout moment de la journée!

Le Baobab est un arbre africain extraordinaire. Il vit depuis plus d’un millier d’annĂ©es et son tronc atteint jusqu’Ă  25 mètres de circonfĂ©rence. Le Baobab est souvent appelĂ© l’ “arbre pharmacien” car toutes ses parties peuvent ĂŞtre consommĂ©es pour notre plus grand bien. Le fruit du baobab ressemble Ă  une grande noix de coco allongĂ©e et verte Ă  l’aspect duveteux. A l’intĂ©rieur on y trouve des graines recouvertes d’une pulpe de couleur crème. Elle a un goĂ»t lĂ©gèrement acidulĂ©e qui plait beaucoup aux enfants .

Cette précieuse pulpe naturellement déshydratée est très riche en nutriments dont voici un aperçu.

  • 15 fois plus de vitamine C que la grenade.
  • 5 fois plus de potassium que la banane.
  • 3 fois plus d’ antioxydants que les myrtilles.
  • 3 fois plus de calcium que le yaourt.
  • Très riche en fibres alimentaires, en particulier des pectines.
  • Elle nous fournit 8 acides aminĂ©s essentiels Ă  notre corps que l’on ne trouve que dans l’alimentation.

La pulpe de baobab peut ĂŞtre consommĂ©e quotidiennement en la mĂ©langeant avec de l’eau, des jus de fruits, des yaourts et des smoothies. La vente de pulpe de baobab, est une manne financière importante pour les communautĂ© rurales d’Afrique de l’ouest . Le commerce du fruit du baobab contribue aussi Ă  prĂ©server l’environnement en luttant contre la dĂ©forestation et en participant au reboisement de la forĂŞt.

 

Magnifiques baobabs de la région du Siné Saloum au Sénégal

 

Baomix est une marque française de compléments alimentaires et de superfuits biologiques.

Nos recettes sont élaborées en utilisant des produits100% biologiques et sont exemptes de tout composé chimique.

Nous nous approvisionnont auprès de fournisseurs qui sont engagĂ©s au sein d’une politique de dĂ©veloppement durable .

Avec Baomix Retrouvez la nature Ă  l’Ă©tat brut

Acheter Baomix ” la force du Baobab “


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

La pulpe de fruit de Baobab, nouvel allié du coureur à pieds et du cycliste

La pulpe de fruit de baobab, qu’est ce que c’est ?

Le baobab est un arbre fruitier millénaire d’Afrique, reconnaissable à son tronc massif. Son fruit renferme une chair blanche comestible (dénommée pulpe) protégée par une coque très dure, un peu à l’image de la chair de noix de coco (fruit du cocotier). Au fur et à mesure du mûrissement du fruit, cette pâte perd de son eau (elle se déshydrate). A maturité, la pulpe de fruit de baobab offre donc une texture sèche (à la différence de la pulpe de noix de coco). Réduite à l’état de poudre pour la consommation courante, elle trouve des applications nombreuses et variées comme boisson (simplement diluée avec de l’eau, du jus ou un laitage), comme aide-culinaire pour diverses préparations (gâteaux…) ou à des fins médicales traditionnelles

Une arrivée récente sur le marché européen

Aussi paradoxal que cela puisse paraĂ®tre et malgrĂ© son origine plus que millĂ©naire, la pulpe de fruit de baobab fait partie des «novel foods». Les « novel foods » dĂ©signent en effet des aliments ou des ingrĂ©dients dont la consommation Ă©tait inexistante dans les pays de l’Union europĂ©enne avant le 15 mai 1997. Avant de pouvoir ĂŞtre mis sur le marchĂ©, les «novel foods» font l’objet d’une Ă©valuation des risques par les autoritĂ©s sanitaires des États membres et un arbitrage Ă©ventuel au niveau communautaire, après avis de l’AutoritĂ© europĂ©enne de sĂ©curitĂ© des aliments (EFSA) qui donne lieu Ă  une autorisation de mise sur le marchĂ©. Parmi la grande diversitĂ© d’ingrĂ©dients ou d’aliments concernĂ©s par cette rĂ©glementation, on peut citer l’extrait d’Ă©corce de magnolia, la gamma-cyclodextrine, la gomme de guar ou encore le jus de noni

Des ressources micronutritionnelle adaptées aux besoins du coureur

Comme tout aliment déshydraté, la poudre de pulpe de fruit de baobab offre une densité micronutrionnelle (concentration en vitamines, minéraux, oligo-éléments) bien plus importante qu’un fruit frais (de fait, à poids équivalent un fruit sec contient moins d’eau, donc davantage de « matière»). Il s’agit d’une caractéristique particulièrement intéressante pour les coureurs à pieds, dont les besoins micronutritionnels sont bien plus élevés que la moyenne. Deux propriétés vraiment distinctives sont soulignées par l’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) :

1) une richesse remarquable en vitamine C : 1 cuillère à soupe de pulpe (15/20g soit la quantité journalière usuelle) couvre 100% des apports journaliers recommandés en vitamine C (60mg, c’est autant que 100g de portion comestible d’orange fraîche). La vitamine C, par ses propriétés protectrices, aide à lutter contre le stress oxydatif lié à l’entraînement intense

2) une teneur équilibrée en vitamines du groupe B (B1,B2,B3,B6) : les vitamines du groupe B dites « vitamines du sportif » sont impliquées dans le métabolisme des glucides. A ce titre, elles contribuent au bon approvisionnement du muscle en énergie. Leur renouvellement par l’alimentation doit être assuré en continu (boissons, solides…)

Priorité à la récupération

Beaucoup d’autres micronutriments sont présents dans la pulpe de fruit de baobab. En quantité certes moins significative (parfois même faible). Mais c’est cette diversité qui contribue à conférer au produit son statut d’aliment « de remise en forme générale ». Un profil nutritionnel particulièrement adapté pour la récupération de 1er niveau post entraînement, surtout lorsque les pertes sudorales ont été importantes :

– des oligo-Ă©lĂ©ments d’abord : phosphore, manganèse, zinc, fer…(0,5mg* soit 5% des AJR)

– des minĂ©raux : sodium, potassium, calcium (60mg soit 10% des AJR ; c’est quand mĂŞme nettement moins que le lait)

– de la vitamine A (carotĂ©noĂŻdes) qui renforce le potentiel antioxydant du produit (en plus des flavonoĂŻdes et autres polyphĂ©nols…)

– des acides aminĂ©s (mais très faible aux quantitĂ©s usuelles de consommation*)

– de l’acide linolĂ©ique (omĂ©ga 6)

* aux quantités usuelles de consommation soit 1 cuillère à soupe par jour (15/20g)

Quid du potentiel énergétique de la pulpe de fruit de baobab pour le coureur à pieds?

Pour évaluer le potentiel énergétique de la pulpe de fruit de baobab, il faut s’attacher à analyser le détail de ses glucides (son spectre glucidique). A ce sujet, on remarquera que les 2/3 des glucides de la pulpe sont des fibres et notamment de la pectine (les fibres sont des nutriments acaloriques, elles ne sont pas assimilables par l’organisme, elles ne délivrent donc pas de calories). Le reste représente le saccharose, fructose et glucose. La pulpe de fruit de baobab se range donc parmi les aliments peu caloriques et, revers de la médaille, au potentiel énergétique limité. Elle ne constitue en soi, ni une boisson d’entraînement suffisante (il faut dans ce cas la renforcer en sucre), ni une boisson de charge glucidique potentielle. En revanche, elle est parfaitement adaptée pour la récupération post effort (recharge minérale et hydrique)

Conclusion : avantages et inconvénients pour le coureur à pieds

AVANTAGES

Rafraîchissant : Issue du fruit, la pulpe présente un goût acidulé fruité rafraîchissant

Revitalisant : Sels minéraux et oligoéléments contribuent à améliorer la qualité de la réhydratation et de la recharge minérale. A cela s’ajoute une bonne teneur en vitamines du groupe B.

Protecteur : Riche en antioxydants (caroténoïdes, vitamine C, polyphénols, flavonoïdes), permet de lutter contre le stress oxydatif lié aux entraînements intenses

Bifidogène : grâce à sa richesse en fibres bifidogènes, participe à la vitalité et à la restauration de la flore intestinale soumise à rude épreuve en course à pied

Coupe-faim : effet coupe-faim assez prononcé sous l’effet des fibres. Intéressant dans le cadre d’un régime

Acalorique : très peu calorique, très peu sucré et à index glycémique bas, étant donné qu’une grande partie des glucides sont en fait des fibres (pectines).

Hypoallergénique : sans gluten

Economique : 1 cuillère à soupe permet de réaliser 1,5L de boisson

Sain : produit 100% naturel, traditionnel, équitable, certifié AB, sans transformation

INCONVENIENTS

Potentiel énergétique faible : trop peu de glucides « métabolisables » pour en faire une boisson d’entraînement et biodisponibilité réelle des micronutriments diminuée par l’action rétentrice des fibres.

Digestibilité : au dessus de 20g/jour on s’expose à un effet laxatif ou un inconfort digestif (source AFSSA)

CONCLUSION : UTILISATION RECOMMANDEE POUR LE COUREUR A PIEDS

La pulpe de fruits de baobab peut être utilisée en boisson de récupération immédiate, de 0 à 30min après l’effort (à utiliser au long cours) ou comme boisson d’entraînement si l’on n’a pas d’objectif énergétique (au même titre qu’une boisson d’effort très très diluée par exemple). Elle trouve également des applications culinaires nombreuses et variées (milk shake, barres, gâteaux…)

Témoignage d’utilisateurs

Thomas Louise

Thomas Louise utilisateur de Baomix pulpe de baobab pour la préparation et la récupération

Vainqueur des 24h du Mans Vélo 2011 en individuel (20/21 Août 2011) avec 803,5 kms parcourus

Thomas Louise a pratiquĂ© le cyclisme Ă  haut niveau en Espoir et Junior (participation Ă  Paris-Roubaix Espoirs, La CĂ´te Picarde en sĂ©lection de Normandie…). Après une interruption de quelques annĂ©es pour des raisons professionnelles, Thomas s’est tournĂ© vers de nouveaux dĂ©fis… Le 20 aoĂ»t 2011, il s’est Ă©lancĂ© du circuit Bugatti au Mans pour les 24h du Mans VĂ©lo, Ă©preuve qu’il a remportĂ© en individuel (en dĂ©passant son objectif de plus de 800kms parcourus !). Pour 2012 Thomas a dĂ©jĂ  beaucoup de projets en tĂŞte..

« J’ai découvert la pulpe de fruit de baobab récemment. Très rapidement je l’ai intégré dans ma préparation, car constamment sur les routes, j’avais besoin d’une boisson rafraichissante, à la fois pauvre en calorie mais source de bienfaits pour mon organisme. Je l’utilise donc tout au long de la journée dans une bouteille d’eau. J’ai une sensation de meilleure récupération et de moins de fatigue lors de mes cycles d’entraînement »

Ramuntxo Sallaberry

ramuntxo-sallaberry-course-pied-triathlon-ironman-utilisateur-baomix-pulpe-de-baobab-biologique-sportif-champion

Ramuntxo Sallaberry

Ramuntxo est un sportif accompli. Il a pratiqué le judo, le foot, la pelote basque avant de se lancer dans la course à pied et le triathlon ironman

Finisher du triathlon IRONMAN de Nice du 26 juin 2011 en 10h51min (3,8kms natation, 180kms vélo, 42kms course à pied)

« J’ai utilisé la pulpe de baobab pour ma préparation cette année. Ce qui m’a marqué c’est le côté rafraîchissant, désaltérant, assainissant du produit…vraiment très appréciable lorsque les sorties s’allongent. C’est frais dans la bouche et l’on a l’impression que l’organisme puise dans la boisson tout ce dont il a besoin. J’ai noté un effet coupe-faim »


[Total : 1    Moyenne : 1/5]

Barre de céréales aux baies Goji et à la pulpe de fruit de Baobab

Barre céréales au baobab bio et aux superfruits antioxydants : baie de Goji (11%) et fruit du Baobab
Association de deux superfruits antioxydants et de trois céréales nôbles (amarante,quinoa, sésame), la barre baobab bio à haute valeur énergétique, en fait un aliment de choix pour toutes les personnes dont les besoins sont accrus en protéines, minéraux et vitamines : sportifs, adolescents, femmes enceintes, personnes âgées.

 

Barre de céréales aux baies Goji (11%) et à la pulpe Baobab

Barre de céréales aux baies Goji

Baobab bio barre Goji et Baobab associe trois céréales complètes, la quinoa, l’amarante, et le sésame toutes très riches en énergie et nutriments facilement assimilable.
La nouvelle barre baobab bio est 100% naturelle sans conservateur et sans colorant.
La composition de la barre baobab bio en fait un aliment de choix pour toutes les personnes dont les besoins sont accrus en protéines, minéraux et vitamines : sportifs, adolescents, femmes enceintes, personnes âgées ou allaitantes.
Les barres au baobab contiennent un mĂ©lange de glucides simples et complexes, qui apportent de l’Ă©nergie lors d’efforts intenses et soutenus pour maximiser le stock d’Ă©nergie glucidique.
Elles sont riches en vitamines B1, B2, PP, C et E :
– les vitamines B1 et PP contribuent Ă  la transformation des nutriments en Ă©nergie
– les vitamines C, E et B2 participent Ă  la protection antioxydante des constituants cellulaires
Elles sont par ailleurs pauvres en lipides, pour une meilleure digestibilité.
La nouvelle barre baobab bio vous donne l’Ă©nergie nĂ©cessaire pour commencer la journĂ©e tout en apportant au corps tout ce dont il a besoin durant ses activitĂ©s, au sport, Ă  l’Ă©cole, au travail, pendant les loisirs ou en voyage.
Elle vous apportera le coup de fouet dont vous aurez besoin en cas de baisse d’Ă©nergie et se dĂ©gustera Ă  tout moment dans la journĂ©e, pour apaiser une “petite faim”.
La densité nutritionnelle importante de la barre énergétique baobab bio en fait un complément intéressant avant, pendant ou après un effort.
Sa teneur en vitamines B, en calcium, en magnésium conviendra parfaitement pour aider à combler les carences des nerveux et stressés !
Sa richesse en pulpe de baobab et goji, contenant naturellement des vitamines C, E, B1, B2, B6, PP et B9, du magnésium, du potassium, du calcium, du zinc, du manganèse, du phosphore et du fer feront de cette délicieuse barre une précieuse alliée de tous vos efforts sportifs.

IdĂ©ales pendant l’entraĂ®nement ou en compĂ©titions. Elles peuvent Ă©galement ĂŞtre consommĂ©es avant l’effort lors de la phase de prĂ©paration. Gagner en endurance, faciliter la rĂ©cupĂ©ration.
Constituant la structure des tissus corporels les protĂ©ines sont dĂ©gradĂ©es durant l’exercice musculaire. L’organisme ne disposant pas de rĂ©serves d’acides aminĂ©s (les constituants des protĂ©ines), un apport complĂ©mentaire est donc indispensable au sportif pour le maintien et le dĂ©veloppement de sa masse musculaire. Cet apport complĂ©mentaire intervient Ă©galement pour favoriser l’Ă©quilibre nerveux et limiter la fatigue.
Durant l’effort, le corps a besoin d’ĂŞtre hydratĂ© mais aussi nourri. Les glucides apportĂ©s par les cĂ©rĂ©ales et les vitamines du goji et du baoba sont essentielles pour Ă©viter la fatigue et conserver une certaine Ă©nergie.
La barre Ă©nergĂ©tique baobab bio , une rĂ©serve d’Ă©nergie toujours disponible en poche.

 Ingrédients :

Fruit du Baobab
La pulpe de fruit de baobab au goĂ»t sucrĂ© et acidulĂ©, est riche en vitamine C (7 fois plus que l’orange), antioxydants, oligo-Ă©lĂ©ments, fibres et calcium (3 fois plus que le lait). Les propriĂ©tĂ©s naturelles antioxydantes de Le baobab bio jouent un rĂ´le essentiel dans la lutte contre l’excès de radicaux libres responsables du vieillissement prĂ©maturĂ© des cellules: une arme pour combattre stress et fatigue passagère.

Baie de Goji 11%
Le Lycium Barbarium, appelĂ© “Goji”, est une baie utilisĂ©e depuis des millĂ©naires par la mĂ©decine tibĂ©taine pour ces propriĂ©tĂ©s revitalisant.

La baie de Goji est endĂ©mique Ă  l’Himalaya.
Traditionnellement, le goji est considéré comme un aliment agissant sur la longévité, la force et la puissance sexuelle.
Le goji favorise une meilleure digestion, et un meilleur traitement des déchets et des bons nutriments, et ainsi favoriser la perte de poids.
La baie de Goji appelĂ©e la” baie du bonheur” par les TibĂ©tains,  agit sur le moral du consommateur avec un effet anti-stress.

Enfin la baie de Goji est un excellent antioxydant pour le foie et pour les yeux grâce à son bêta-carotène.

Quinoa
Le quinoa soufflé est très digeste sans gluten, pauvre en lipides, mais riche en principes nutritifs tel que le magnésium, le fer, des vitamines E et C, des acides gras insaturés et essentiels (comme les fameux omégas 3)… et tous les acides aminés essentiels sont présents. Riche en protéine
Pour ceux qui doivent contrĂ´ler leur taux de cholestĂ©rol, c’est un aliment Ă  privilĂ©gier car ses acides gras insaturĂ©s et ses fibres lui confèrent des propriĂ©tĂ©s hypocholestĂ©rolĂ©miantes.
Le quinoa contient des acides aminĂ©s indispensables au bon dĂ©veloppement du cerveau et du système nerveux des enfants, de la lysine pour la croissance. C’est un aliment Ă©galement conseillĂ© pour les touts petits et les nourrissons.

SĂ©same
Regorge de minĂ©raux, dont le magnĂ©sium, le zinc et le fer et c’est une source Ă©levĂ©e de fibresutiles pour la santĂ© intestinale. La graine de sĂ©same est particulièrement riche en calcium, avec une teneur pouvant approcher 1 gramme pour 100 grammes de graines. Le sĂ©same contiendrait du sĂ©samol, un anti-oxydant particulièrement efficace contre les polluants alimentaires et neutralisateur des radicaux libres.

Amarante
Amarante soufflée Elle contient deux fois plus de fer et quatre fois plus de calcium que le blé dur. L’amarante est riche en acides aminées en protéines, elle est remarquable pour sa valeur énergétique

Cette nouvelle barre Ă©nergĂ©tique au superfruit et cĂ©rĂ©ale a de quoi vous Ă©pater : Un harmonieux mĂ©lange de cĂ©rĂ©ales reconnues pour leur valeur hautement nutritive alliĂ© Ă  la puissance du Baobab et le zen du Goji , c’est un coupe faim de choix qui va rĂ©jouir vos papilles et offrir Ă  votre corps toute l’Ă©nergie dont il a besoin.
Vous serez conquis par son fort pouvoir énergétique et sa douce saveur exotique, la nouvelle barre Baomix deviendra vite votre gourmandise diététique préférée et vôtre meilleur alliée dans l’effort.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Dernier news de classement pour Yoann :

A la Coupe de France de Chambery le 11 fĂ©vrier (voie non officielle), une voie qu’on ne connais pas et que personne n’a essayer auparavant, dès mes 2 runs de qualifications j’ai de bonnes sensations et me classe 2ème au provisoire. En quart de finale de me retrouve confrontĂ© Ă  un Russe qui sans doute fait ses Ă©tudes en France et je remporte le tour asser facilement. En demi finale c’est beaucoup plus serrĂ© et je gagne mes 2 runs avec chacuns quelques dixièmes de seconde d’avance. En finale je me retrouve face Ă  un copain qui s’entraine avec nous dans le groupe France et remporte mes 2 runs Ă©galements de quelques dixièmes en faisant mon meilleur chrono de la compĂ©tition. Je remporte donc la 2ème Ă©tape de la coupe de France de Vitesse et est 1er du general coupe de France provisoire
Le 17 FĂ©vrier Ă  eu lieu un Selectif France (sur la voie officielle) qui sera suivit le 18 et 19 d’un stage equipe de France, ce selectif se composera de deux compĂ©titions (fictives). Ca ne se passe pas tout Ă  fait comme prĂ©vu et j’enchaine erreurs sur erreurs surtout en haut de la voie qui fait que mes chronos tourne en 8 ou 9secondes avec BEAUCOUP TROP d’erreurs… du coup je dois assurer au moins des runs fluides et propres sans vouloir aller vite, je tappe donc deux chronos en 7″61, Ă  la suite des ses chronos je dĂ©cide de mettre le turbo mais rien n-y fait… encore et toujours des erreurs…. pour mes derniers run je me calme et n’essaye de ne pas trop mettre de puissance pour finir j’amĂ©liore le Record de France Ă  7″52 ! (qui Ă©tait de 7″89 en juillet dernier).

Le 17 Mars Ă  eu lieu la 3ème Ă©tape de la Coupe de France Ă  Voiron (sur la voie officielle) j’ai dĂ» m’entrainer serieusement face au problème que j’ai pu rencontrer 1mois auparavant au selectif. La compĂ©tition commence…. je dĂ©cide de tout donner dès mes runs de qualifications, mais lĂ  le soucis ne se situait plus comme avant, mais sur le dĂ©part (impossible de faire un depart rapide et efficace)…. Je me retrouve 3ème des qualifications en 9″20 (pas terrible terrible), sur les runs suivant j’optimise Ă  fond mes qualitĂ©s de finisseur en laissant un dĂ©part moins rapide pour ne pas faire d’erreurs, les quarts et demis se passent bien, je gagnes ces duels sans vraiment de soucis en grimpant fluide. En finale je me retrouve face Ă  un jeune Junior qui Ă  dailleur remporter 1h avant l’Ă©tape en junior. Je ne me met pas la pression, nĂ©gligeant mon dĂ©part, en haut de la voie petite frayeur en risquant de tomber, je ne lâche rien et continu les 2mouvements restants avant le buzzer…. RESULTAT : 7″94 ex-eaco !!!! (Guillaume est donc le 2ème Français Ă  descendre sous les 8secondes et amĂ©liore le record de France junior. On doit faire un re-run pour nous dĂ©partager, je reste calme et grimpe… pas trop mal mais pas parfaitement, le chrono me surprendra :je gagne la 3ème Ă©tape de la coupe de France en 7″58 !!! et conserve la 1ère place provisoire au classement gĂ©nĂ©ral de la coupe de France.

La finale de la Coupe du Monde de vitesse à  Chamonix, a Ă©tĂ© l’occasion d’Ă©tablir un nouveau record de France de vitesse sur le mur homologuĂ©.

Le 12 juillet dernier a eu lieu la Coupe du Monde d’Escalade de Vitesse Ă  Chamonix, c’est l’une voir LA plus grosse Ă©tape de coupe du monde qui existe actuellement dans le milieu de l’escalade avec plus de 20 000 spectateurs. Ils Ă©taient ce jour-là  6 Ă  reprĂ©senter la France, 4 Femmes et 2 Hommes, dont Yoann Le Couster nouveau recordman de France.

Partenaire et consommateur de Baomix, la pulpe de fruit du Baobab, le grimpeur français Yoann Le Couster a amélioré le record de France d’escalade de vitesse en passant pour la première fois en dessous de la barre des 8s.

Il bat ainsi l’ancien record de France avec un temps exceptionnel de 7 sec 52.

 

Avec Baomix Yoann le Couster nouveau recordman de France d’escalade de vitesse

Yoann le Couster est porté par son Baobab (logo Baomix sur le bas de son short), il consomme la pulpe de son fruit pour le ressort.

Yoann et tous les participants de l’équipe de France d’escalade se sont aussi très bien placés dans l’épreuve de cette Coupe du Monde d’ Escalade de Vitesse à Chamonix :

Chez les Femmes :

4ème Anouck Jaubert

6ème Margot Heitz (nouveau record de France FĂ©minin Ă  9″81)

11ème Esther Bruckner

27ème Julie Michelar

Chez les Hommes :

23ème Yoann Le Couster (nouveau record de France Masculin Ă  7″89)

35ème Bassa Mawem

Yoann Le Couster est en phase de progression depuis  une intervention chirurgicale subite à l’épaule cet hiver. Il consomme tous les jours de la pulpe de fruit de Baobab Baomix pour revenir à son niveau et même dépasser ces performances.

Pari réussit quand on voit qu’il a réussi à imposer ce nouveau record de vitesse en dessous des 8second. Baomix l’a aidé à récupérer au plus vite toute sa puissance dans l’effort.

Yoann : « Pour ma part, de très bonnes sensations, actuellement je suis le seul et premier Français Ă  ĂŞtre descendu sous la barre des 8secondes, je me suis senti vraiment en forme et je pense que je peux faire bien mieux ! Je vais m’entrainer pour dans tous les cas ! Et continuer Ă  consommer quotidiennement de la pulpe de fruit de Baobab Baomix, pour la prĂ©paration et la rĂ©cupĂ©ration»

Baomix, des ressources micronutritionnelles adaptées aux besoins du grimpeur :

Comme tout aliment dĂ©shydratĂ©, la poudre de pulpe de fruit de baobab offre une densitĂ© micronutrionnelle (concentration en vitamines, minĂ©raux, oligo-Ă©lĂ©ments) bien plus importante qu’un fruit frais (de fait, Ă  poids Ă©quivalent un fruit sec contient moins d’eau, donc davantage de « matière»).

Il s’agit d’une caractĂ©ristique particulièrement intĂ©ressante pour les grimpeurs, dont les besoins micro nutritionnels sont bien plus Ă©levĂ©s que la moyenne.

Deux propriĂ©tĂ©s vraiment distinctives sont soulignĂ©es par l’AFSSA (Agence Française de SĂ©curitĂ© Sanitaire des Aliments) :

Une richesse remarquable en vitamine C : 1 cuillère Ă  soupe de pulpe (15/20g soit la quantitĂ© journalière usuelle) couvre 100% des apports journaliers recommandĂ©s en vitamine C (60mg, c’est autant que 100g de portion comestible d’orange fraĂ®che). La vitamine C, par ses propriĂ©tĂ©s protectrices, aide Ă  lutter contre le stress oxydatif liĂ© Ă  l’entraĂ®nement intense.

Une teneur Ă©quilibrĂ©e en vitamines du groupe B (B1,B2,B3,B6) : les vitamines du groupe B dites « vitamines du sportif » sont impliquĂ©es dans le mĂ©tabolisme des glucides. A ce titre, elles contribuent au bon approvisionnement du muscle en Ă©nergie. Leur renouvellement par l’alimentation doit ĂŞtre assurĂ© en continu (boissons, solides…)

Priorité à la récupération

Beaucoup d’autres micronutriments sont prĂ©sents dans la pulpe de fruit de baobab. En quantitĂ© certes moins significative (parfois mĂŞme faible). Mais c’est cette diversitĂ© qui contribue Ă  confĂ©rer au produit son statut d’aliment « de remise en forme gĂ©nĂ©rale ».

Un profil nutritionnel particulièrement adapté pour la récupération de 1er niveau post entraînement, surtout lorsque les pertes sudorales ont été importantes :

– Des oligo-Ă©lĂ©ments d’abord : phosphore, manganèse, zinc, fer…(0,5mg* soit 5% des AJR)

– Des minĂ©raux : sodium, potassium, calcium (60mg soit 10% des AJR ; c’est quand mĂŞme nettement moins que le lait)

– De la vitamine A (carotĂ©noĂŻdes) qui renforce le potentiel antioxydant du produit (en plus des flavonoĂŻdes et autres polyphĂ©nols…)

Des acides aminés (mais très faible aux quantités usuelles de consommation*)

– De l’acide linolĂ©ique (omĂ©ga 6)

* aux quantités usuelles de consommation soit 1 cuillère à soupe par jour (15/20g)


[Total : 28    Moyenne : 2.7/5]

Dans les lignes qui suivent, je vais vous montrer comment perdre du poids facilement en consommant quotidiennement de la pulpe de baobab. Un fruit riche en fibres, vitamines, minéraux et acides aminés essentiels à votre organisme.

  • Vous avez fait beaucoup de concessions alimentaires, mais vous n’avez jamais rĂ©ussi Ă  maigrir durablement ?
  • Vous avez essayĂ© beaucoup de rĂ©gimes contraignants sans jamais retrouver votre poids de forme?
  • Votre travail et votre vie de famille vous prend trop de temps pour une cuisine 100% maison et Ă©quilibrĂ©e?
  • Vous avez peur de ne pas retrouver votre corps d’antan?
  • La chirurgie esthĂ©tique vous tente mais vous ne vous sentez pas encore prĂŞt Ă  franchir le pas?

Le problème de beaucoup de rĂ©gime c’est qu’ils apportent des carences alimentaires. C’est pourquoi la pulpe de baobab sera un soutien de choix pour vous aider Ă  perdre du poids. Sa richesse en fibres vous apporte un sentiment de satiĂ©tĂ© immĂ©diat tout en vous apportant les vitamines, minĂ©raux et acides aminĂ©s dont votre organisme Ă  besoin. Vous pouvez ainsi diminuer vos rations alimentaires en consommant avant ou pendant chaque repas un grand verre de pulpe de fruit de baobab biologique (3 cuillères Ă  cafĂ© dans un verre d’eau, de tisane, de jus de fruit,…)

Il est possible de perdre du poids durablement grâce à Baomix la poudre de pulpe de baobab bio

Il est possible de perdre du poids durablement grâce à Baomix la poudre de pulpe de baobab bio

Concrètement, comment ça marche? La pulpe de fruit du baobab contient 44% de fibres qui contribuent à apporter un sentiment de satiété important et qui facilite le transit intestinal.

Cqfd, vous avez moins faim et vous Ă©liminez plus facilement!

Ces résultats vous les obtenez grâce à un produit 100% naturel, biologique et issu du commerce équitable.

C’est la raison pour laquelle nous avons voulu vous faire dĂ©couvrir ce produit utilisĂ© depuis des temps immĂ©moriaux par les populations ouest-africaine, sa richesse en fibre et en vitamines en fait un aliment de premier choix dans leur alimentation quotidienne. Notre fournisseur travaille en partenariat Ă©troit avec des groupements fĂ©minins du sud-est du pays fortement dĂ©munis et pour qui l’exportation de la pulpe de baobab est une grande opportunitĂ©.

  • Comment conserver votre tonus tout en pratiquant un rĂ©gime? En ingĂ©rant quotidiennement vos besoins essentiels en vitamines et minĂ©raux.
  • Comment retrouver votre corps d’avant? En ayant un rĂ©gime alimentaire riche en fibre qui vous aidera Ă  limiter votre appĂ©tit tout en facilitant votre transit intestinal.
  • Quelle est la mĂ©thode pour vous mettre en maillot sur la plage cet Ă©tĂ© sans complexe? En consommant quotidiennement pulpe de fruit de baobab biologique sous forme de savoureux cocktails et smoothies.
  • Comment maigrir tout en respectant ses choix de consommation Ă©thique? pulpe de fruit de baobab biologique un produit 100 % naturel issu de l’agriculture biologique et du commerce Ă©quitable.
  • Est-il possible de pratiquer un rĂ©gime sans contrainte? Un verre de pulpe de fruit de baobab biologique vous apporte un sentiment de satiĂ©tĂ© et vous Ă©vite ainsi de vous resservir ou de consommer de grosses portions, ainsi l’estomac bien rempli, il n’y a pas de sentiment de manque.

 

Si vous voulez profiter de tout les bénéfices de la pulpe de fruit de baobab biologique dès cet été sur les plages je vous conseille de commencer maintenant, plus tôt vous commencerez, plus tôt vous en verrez les résultats!

Un rĂ©sultat bluffant pour une saveur unique et originale, n’hĂ©sitez plus et essayez.

TĂ©moignage :

-“Après trois grossesses mon corps s’est retrouvĂ© vraiment transformĂ© et ma vie de famille ne me facilite pas les choses pour suivre un rĂ©gime. En consommant de la pulpe de fruit de baobab biologique quotidiennement je peux enfin manger comme mes enfants en diminuant seulement mes portions alimentaires, j’ai ainsi toute l’énergie dont j’ai besoin pour avancer”

-“Maintenant que je consomme de la pulpe de fruit de baobab biologique quotidiennement, mon corps retrouve son harmonie naturelle et j’apprĂ©cie croiser le regard des hommes sur mes formes Ă  mon passage”.

-“Je ne retrouvais plus le regard empli de convoitise de mon mari sur mon corps comme Ă  nos dĂ©buts et mon caractère Ă©picurien m’empĂŞche vraiment de suivre un rĂ©gime. En buvant un verre de la pulpe de fruit de baobab biologique à chaque repas je peux continuer Ă  concocter des repas savoureux, retrouver ma ligne et surtout la convoitise de mon Ă©poux !”

-“J’aime ĂŞtre bien dans mon corps et dans ma tĂŞte, le fait de consommer de la pulpe de baobab me rend en pleine forme et m’a en plus aidĂ© Ă  gommer les kilos superflus sans effort, j’adore!”

-“J’ai un mari qui m’aime, des enfants adorables, un mĂ©tier passionnant mais je trainais vraiment mes kilos en trop comme un boulet, un sentiment d’Ă©chec qui m’empĂŞchait de m’Ă©panouir pleinement. Avec la pulpe de fruit de baobab biologique, j’ai trouvĂ© la solution Ă  mon problème, mon corps a retrouvĂ© de belles proportions et je suis enfin une femme comblĂ©e!”

-“Le plus Ă©patant avec le pulpe de baobab, c’est l’énergie que ça vous donne, j’ai fortement diminuĂ© la taille de mes repas et je me sens en pleine forme. La pulpe de fruit de baobab biologique, c’est un concentrĂ© de vitamine”

En dehors de son intérêt dans le cadre d’un régime c’est un complément alimentaire de choix pour toute la famille.

  • Une consommation quotidienne de pulpe de fruit de baobab biologique de 10 gr Ă  savoir 1 bonne cuillère Ă  cafĂ© par verre Ă  raison de trois verres par jours vous reviendra Ă  1,04€ par jour.
  • La pulpe de fruit de baobab biologique sera un soutient pour vous aider Ă  diminuer vos rations alimentaires sans frustration. La frustration alimentaire est la première cause d’Ă©chec dans la plupart des rĂ©gimes.
  • La pulpe de baobab est reconnu depuis des millĂ©naire en Afrique d’oĂą elle provient, elle est autorisĂ©e sur le marchĂ© europĂ©en et amĂ©ricain depuis bientĂ´t trois ans ou elle rencontre un franc succès comme complĂ©ment alimentaire grâce Ă  ses qualitĂ©s nutritionnelles surprenantes.
  • La composition de la pulpe de baobab la rend efficace en toute situation, c’est sa richesse en fibre qui en fait un atout de choix dans tout rĂ©gime alimentaire.

Avec la pulpe de fruit de baobab biologique, obtenez des résultats rapidement sans effort

Ce qu’ils en disent :

-“pulpe de fruit de baobab biologique, un produit original pour une saveur unique!” CĂ©cile.R de Laval

-“Enfin un produit de rĂ©gime savoureux!” Maryline.G de Nantes

Acheter de la poudre de pulpe de baobab bio sur la boutique en ligne : poudre de baobab

Biologiquement.com le site de la poudre de pulpe de Baobab bio Baomix et du Goji Himalaya

Biologiquement.com le site de la poudre de pulpe de Baobab bio Baomix et du Goji Himalaya


 

Vos serez surement intéressé par ces blogs : sel de Guerande, les fleurs de bach, l'aloe vera, la plante de stevia bio, les femmes nappy, le fruit du camu camu, le sel de Guérande, l'arbre du baobab, la feuille de menthe bio, le fruit de grenade bio, la baie d'aronia bio, chia bio, le fruit de l'acerola bio, le fruit de maqui bio, le fruit de guarana bio, l'huile de jojoba bio, la boisson de maté bio, le silicium organique, utilisation du chanvre bio, le thé de rooibos, l'huile d'argan, konjac bio coupe faim, les antioxydants naturels, le sirop agave biologique, physalis peruviana, la racine de gingembre biologique, le citron yuzu bio, le fruit de cupuacu biologique, la baie d'arbouse bio, la vigne rouge bio pour la circulation, urucum bio contre le cancer de la peau, le fruit de lucuma bio, les amandes biologiques, la cerise, le fruit de mangoustan bio, le thym antioxydant, levure de riz, le citron vert, les antioxydants naturels puissants, le raisin riche en antioxydant, l'ortie bio riche en silice, la baie de sureau, le goji de l'Himalaya, les baies de goji Himalaya, les antioxydants naturels puissants, la pulpe de baobab biologique, les protéine biologique, beurre de karite bio, le fruit de l'argousier bio, la poudre de baobab bio, la feuilles de ginkgo biologique,le goji biologique, le champignon reishi biologique, le transhumanisme, les sushis japonais, le fruit du baobab bio, les baies de goji biologique, la pharmacie biologique, le cannabis biologique, la marijuana biologique, les insectes comestibles, les prooxydants, la poudre de baobab biologique, le pain de singe baobab, le baobab biologique, biologiquement, le bouye jus de baobab, baobab.com, la tomate biologique, les insectes comestibles,le fruit du corossol, le fruit du baobab biologique, la feuille de graviola bio, le bambou bio, l'artemisinine bio anti-cancer, baobab.com, la feuille de corossol, un hamburger vegetarien, la dhea naturelle, couple mixte, le caylar, l'armoise anti-cancer, lait de cafard, pissenlit cancer, graviola corossol, la feuille de papaye anti cancer

soigner le cancer par les plantes, la feuille de graviola bio anti-cancer, la baie de goji bio Himalaya, la poudre baobab bio, la baie d'acai biologique, la mure blanche, l'huile de baobab bio, la racine de maca bio, la fleur hibiscus bissap, baies de cranberries bio, le café vert bio, le thé vert bio antioxydant, la baie de myrtille, la racine de curcuma bio, la racine de ginseng biologique, la papaye anti cancer, le desmodium bio pour le foie, la feuille de moringa biologique, l'algue spiruline biologique, l'artemisia annua plante anti-cancer, aliments antioxydants